Poser son carrelage: comment faire?

Vous venez d’acheter un carrelage de qualité, mais vous ne savez pas comment bien le poser sur votre sol? C’est tout à fait normal surtout si vous n’êtes pas un professionnel dans le domaine. Cependant, nous avons tendance à penser que poser son carrelage ne devrait pas être si compliqué alors que la majorité d’entre nous feront les mêmes erreurs: des carreaux qui sonnent creux, des carreaux non alignés…

 

C’est exactement pour cette raison qu’on se ferait un plaisir de vous présenter l’ingrédient secret des carreleurs professionnels allant de la préparation du support au nettoyage à la fin du chantier. Alors, quelles sont les étapes à suivre pour bien poser son carrelage et bénéficier d’un résultat de qualité et durable.

Les matériels et les outils nécessaires pour la pose du carrelage

Que ce soit pour habiller le sol de votre intérieur ou celui de votre extérieur, les carreaux sont toujours une bonne idée. À part les carreaux, vous avez besoin des matériaux et accessoires suivants:

  • Le mortier colle pour carrelage assure l’adhérence des carreaux au sol

  • Le mortier à joint est utile pour réaliser les joints. C’est une étape incontournable dans la pose de carrelage parce qu’elle garantit l’étanchéité et la tenue de ce revêtement du sol

  • Les croisillons pour joints sont nécessaires pour marquer les espaces entre les carreaux au moment de la pose

  • Une carrelette pour couper les carreaux selon vos préférences et besoins

  • Une truelle pour étaler le mortier correctement

  • Une spatule à dents pour strier le mortier et définir son épaisseur idéale

  • Une raclette en caoutchouc pour faire pénétrer les joints et les lisser en même temps

  • Un maillet en caoutchouc pour tapoter le carrelage sans prendre les risques de le briser

  • Un niveau à bulle pour vérifier le niveau

  • Les accessoires de base: crayon, mètre, règle et équerre de maçon

 

Ce sont les matériaux et outils dont vous avez besoin pour coller votre carrelage. Entrons maintenant dans le vif du sujet et voyons en détails les étapes à suivre pour bien coller son carrelage.

Préparation du sol

La première chose à faire lors d’une pose de carrelage est de préparer le sol. C’est la base de tous les travaux qui vont suivre. C'est pour cette raison qu’il ne faudrait pas la sauter ni la contourner afin d’obtenir un résultat à la fois esthétique et durable. En effet, vous devez prendre le temps de dégraisser, frotter, poncer, gratter et dépoussiérer le support pour mieux recevoir la colle et le carrelage. Tous les différents résidus doivent être enlevés pour que la surface soit parfaitement plate. En cas de défauts de planéité trop importants, réalisez un ragréage pour la rendre plane ou s’il y a des imperfections (trous, fissures), rebouchez-les en utilisant un mortier fin.


Cependant, il existe des cas de rénovation de carrelage ou une pose de carrelage sur les chapes anhydrites, nos experts recommandent fortement la mise en place d’un primer d’accrochage. Cela offre la possibilité d’avoir une meilleure adhérence de la colle sur ces supports difficiles. Après tout, une bonne pose de carrelage commence par un bon support. Ne prenez pas cette étape comme une perte de temps et d'argent. À la fin, vous allez voir que le résultat sera meilleur. “La fin justifie les moyens” dit le dicton. Le tout pour vous dire que c’est une étape indispensable pour la suite.

Préparation de la colle

Quand le support est prêt, c’est le moment de préparer la colle. Afin d’obtenir une bonne colle, il faudrait mélanger un sac de mortier colle avec de l’eau. Le dosage idéal qu’il faudrait respecter se trouve au dos du sac. La qualité de la colle dépend de ce dosage. En revanche, il est interdit d’utiliser un malaxeur électrique pour réaliser une colle bien fluide et sans grumeaux. 

 

Par contre, nos carreleurs experts déconseillent vivement de réaliser des travaux de pose de carrelage pendant les périodes trop chaudes ou trop froides. La raison est simple, la colle pourrait mal réagir. Il est préférable de lire le mode d’emploi sur le dos du sac afin d’éviter les erreurs basiques.

Choix du sens de la pose de carrelage

Tout comme la première étape, choisir le sens de la pose est également une étape déterminante parce que c’est ici que vous allez définir l’effet esthétique que vous avez envie de mettre en avant: casser un effet couloir, agrandir ou rétrécir une pièce… Le plus c’est que vous allez le faire selon vos envies et la configuration de la pièce. D’autres facteurs entrent également en jeu comme la taille des carreaux, leur forme, leur couleur…

 

On vous donne quelques idées sur le sens de la pose:

  • Pose droite: si vous voulez aligner les carreaux les uns aux autres en angle droit

  • Pose décalée est l’idéale pour casser l’effet strict de la pose droite

  • Pose en diagonale est parfaite pour apporter plus de perspective

  • Pose en tapis: si vous avez envie de délimiter une zone au sol

  • Pose à cabochon pour plus de contraste de couleur

  • Pose en damier est ce qu’il vous faut quand vous avez envie d’alterner deux couleurs de carreaux

  • Pose en chevrons

Étalage de la colle

La prochaine étape du procédé est le collage. Même si ce n’est pas encore le plus dur du travail, vous devez rehausser vos manches parce que la pose commence maintenant. Voici les étapes à suivre:

  • Préparer le mortier colle en réalisant un mélange de poudre et d’eau (veillez respecter la quantité indiquée)

  • Appliquer une couche de mortier sur un emplacement (1m2) en utilisant une truelle

  • Étaler la colle jusqu’à l’obtention d’une surface homogène en utilisant une spatule dentée

  • Fixer le carreau de base avec beaucoup de précision et minutie

  • Taper le carreau à l’aide du maillet en caoutchouc pour mieux l'ancrer dans la colle

  • Placer les croisillons à chaque angle du carreau pour marquer l’emplacement des joints

  • Continuer la pose de carrelage sur une rangée entière tout en faisant un contrôle régulier

  • Répéter l’opération jusqu’à la fin

  • Laisser sécher le tout pendant 24 heures au moins. N’oubliez pas de retirer les croisillons avant le séchage total de la colle

Découpe des carreaux

Quand vous vous approchez du pied de vos murs ou d’un angle, il faudrait découper les carreaux. Pour ce faire, mesurez d’abord les dimensions de carreaux dont vous avez besoin tout en prenant compte de la largeur du joint. Découpez le carreau à l’aide d’une carrelette pour que le résultat soit net. Ensuite, procédez à la pose.

Réalisation des joints

C’est la dernière et ultime étape de la pose de carrelage. En effet, les travaux sont parfaitement exécutés quand on arrive à la réalisation des joints. Pour commencer, il faudrait nettoyer légèrement les carreaux avec une éponge humide afin de retirer les résidus de colle qui se trouvent sur les espaces destinés aux joints.

 

Ensuite, préparez le mortier à joint pour l’étaler sur une surface de 2m² en utilisant la truelle. Utilisez la raclette en caoutchouc pour la faire pénétrer. Vous n’avez qu’à réaliser des mouvements parallèles à vos joints pour ne pas les creuser. Cette opération est à répéter sur toute la surface.

 

Frottez légèrement la surface avec un chiffon sec afin de retirer le voile de ciment. Vous n’avez qu’à réaliser des mouvements circulaires. Après 30 minutes, lissez les joints et nettoyez la surface délicatement avec une éponge humide.

 

Laissez les carreaux sécher pendant 24 à 48 heures. Au cas où le voile de ciment persiste, utilisez un décapant spécifique ou un autre mélange fait maison (eau + vinaigre blanc).

Nettoyage de fin de chantier

Quand les travaux sont terminés, vous allez constater qu’il reste toujours des résidus désagréables sur votre carrelage. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de procéder au nettoyage de fin de chantier. Pour ce faire, utilisez des produits spécifiques qui vous permettront de nettoyer tout ce qui reste. 

 

En somme, la pose de carrelage comme des professionnels est à la portée de tout le monde, enfin presque. Par ailleurs, il s’agit des travaux où vous avez besoin d’être bien équipé, patient et minutieux pour obtenir des résultats de qualité. Le plus dur c’est de commencer, mais après avoir posé le premier carreau, vous allez voir que le reste suit. Après tout, si vous hésitez à vous lancer, il est toujours possible de faire appel à des carreleurs professionnels.